top of page

J'apprends à être bienveillant envers moi-même : l'auto-compassion, une attitude à adopter.











Pourquoi est-ce nécessaire d'être pour soi-même son meilleur ami ?




  • Cela nous met dans un état émotionnel plus propice à l'action constructive.

  • Cela améliore le bien-être.

  • Prendre soin de nous est notre première mission (et pas celle de quelqu'un d'autre).

Notre dureté envers nous-même ne nous aide pas. Elle nous fait ressentir des émotions désagréables, comme le découragement.

Comment faire ? en six points :

  • 1. Accepter l'idée qu'il est normal de rater, d'échouer, de ne pas toujours être au top, d'avoir des défauts, des faiblesses, des vulnérabilités...Parce qu'on est humain ! Et se souvenir que ce que l'on vit, beaucoup d'autres personnes le vivent aussi !

  • 2. Accueillir les émotions qui arrivent à ce moment-là. Il est normal, au cours d'une vie, de vivre toute la palette des émotions, et on est équipé pour pouvoir y faire face.

  • 3. Le reconnaître quand on n'a pas réussi, et considérer que c'est ok. Continuer à se parler gentiment, repenser à ses réussites, ses qualités, ses forces.

  • 4. Face à un échec, rechercher ce qui a quand même fonctionné, et les points à améliorer.

  • 5. Réaliser que nos échecs sont dus à des raisons spécifiques et temporaires. Ne pas généraliser en mode "je suis nul", "je rate tout ce que je fais", "c'est toujours pareil avec moi"...

  • 6. A chaque fois que vous entendez votre critique intérieur, pensez à ce que vous diriez à votre meilleur ami.

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page